Restez informé de notre actualité >>
captcha 
Collectif Schizophrénies
Nous contactericon mail

Bienvenue dans cet espace dédié aux personnes intéressées par ce sujet

etudiants
Que ce soit pour un exposé, pour enrichir vos connaissances ou pour compléter un cours, cet espace vous est dédié et a pour objectif de vous éclairer sur cette maladie encore trop méconnue dans notre société.

De nombreuses personnes ont des idées préconçues sur la schizophrénie.
Auriez-vous bien répondu à ces questions posées au public sur le Salon du livre ?

Notre vrai/faux remet les idées à l'endroit.

Une prise en charge insuffisante

La France compte aujourd’hui 600 000 personnes atteintes de schizophrénie, soit 2 à 3 millions de personnes concernées en prenant en compte la famille et l’entourage. La méconnaissance de la maladie engendre une prise en charge insuffisante auprès des patients et leur famille dans le système de soins français, alors que de nombreux pays ont déjà entrepris des changements de pratiques. Ce retard dans la qualité et la pertinence des soins proposés en France a des répercussions médico-économiques importantes.


Les premiers signes d'entrée dans la maladie

L’entrée dans la maladie se produit le plus souvent à l’adolescence et peut se faire à la suite d’une bouffée délirante aigue ou d’un trouble dépressif, par exemple. Il existe néanmoins des premiers signes qui peuvent alerter la famille et l’entourage et conduire, idéalement à un dépistage précoce.


Les symptômes

Lorsqu’elle se déclare, la maladie se manifeste différemment selon les individus. Il est difficile de trouver une unité clinique et c’est pourquoi les spécialistes parlent des schizophrénies, au pluriel. Les symptômes sont cependant regroupés en trois types distincts (dits négatifs, positifs, et fonctionnels) que l’on retrouve chez la personne malade.
>> Pour en savoir plus sur les différents symptômes.

Le traitement

Le traitement médicamenteux est central dans le cas des troubles schizophréniques. Il comporte des antipsychotiques et peut s’accompagner d’autres médicaments comme des anti dépresseurs.Une prise en charge adaptée cependant ne se résume pas à la prescription de médicaments. Et pour donner les meilleures chances aux patients, le traitement doit s’accompagner d’un suivi somatique régulier et d'une attention aux effets secondaires.

>> Pour en savoir plus sur les médicaments.

La prise en charge

Bien que les troubles schizophréniques soient souvent chroniques, le rétablissement est possible comme le montre cette vidéo. Un dépistage précoce et une prise en charge adaptée permettent aux patients de retrouver une vie personnelle et sociale satisfaisante qui conduisent à une réinsertion sociale satisfaisante, voire totale.

Pour un rétablissement complet des individus, une prise en charge complète est nécessaire: le traitement des symptômes aigus, un suivi somatique, et de la remédiation cognitive pour le traitement des altérations cognitives souvent engendrées par la maladie. Un accompagnement vers une réhabilitation psycho-sociale, une psycho-éducation visant à informer et former la personne et son entourage sur les symptômes et les aider à faire face aux différents effets de la maladie. Enfin, une psychothérapie adaptée aide la personne à mieux comprendre et vivre ses troubles et leurs répercussions.


Ils vivent avec une schizophrénie et ils en parlent

>> Découvrez leurs témoignages


Liens utiles  shizo oui promesses schizo jeuns schizo espoir solidarite rehabilitation shiz ozent lilot