Restez informé de notre actualité >>
captcha 
Collectif Schizophrénies
Nous contactericon mail
Les schizophrénies sont des maladies chroniques qui nécessitent le plus souvent d’êtres traitées tout au long de la vie du patient.

Une prise en charge complète ne se limite pas à la prescription de médicaments
et vise la diminution des symptômes psychotiques et la préservation ou la possibilité de retrouver la meilleure qualité de vie possible. Elle prend donc en compte les symptômes ainsi que l’insertion sociale, familiale et affective.

Les antipsychotiques, élément central du traitement médicamenteux

Le traitement antipsychotique est central de la prise en charge d'un schizophrénie. L'efficacité des médicaments antipsychotiques (dit également neuroleptiques) contre les symptômes dits "positifs" de la maladie fait l'objet d'un consensus scientifique international.

A contrario, l'arrêt du traitement est l'une des causes fréquentes de rechute. 

En dehors d'épisodes aïgus et dans la mesure du possible, il est recommandé que le patient ait un seul médicament anti-psychotique, administré à la dose minimale efficace.



En dehors des antipsychotiques, d'autres médicaments peuvent compléter le traitement.

- Des antidépresseurs peuvent être utiles en cas de dépression ou de troubles anxieux associés à la schizophrénie.
- Pour en savoir plus :  voir sur le site du Psycom les différents médicaments en fonction des troubles psychiques.

 

Les risques d'effets secondaires

Tous les traitements médicamenteux entraînent des risques d'effets secondaires.
Parmi les effets secondaires fréquents des antipsychotiques, on compte notamment la prise de poids; elle n'est toutefois pas systématique. 
Si pour telle ou telle raison, vous ne supportez pas votre traitement, faites-en part à votre médecin ou demandez un autre avis médical, mais ne l'arrêtez pas tout seul d'un coup.

Le dialogue avec le psychiatre

Toute personne recevant des médicaments doit être informée des raisons de la prescription et de ses effets secondaires et doit pouvoir en discuter avec le médecin. La possibilité de gérer son traitement fait partie intégrante du rétablissement et requiert un dialogue entre la personne, ses intervenants et les membres de son entourage.  

A l’attention des patients : Regagner du pouvoir pendant les ''rendez-vous médicaments'' avec votre psychiatre.

Patricia Deegan Regagner du pouvoir rdv psychiatrePubliée par zinzinzine.net, la traduction d’un texte de Patricia Deegan, avocate, psychologue et chercheuse pionnière du rétablissement en santé mentale.
Avec quelques conseils clés, comme :
♦ Apprendre à utiliser des médicaments au lieu de les prendre passivement 
♦ Se faire confiance
♦ Etablir son propre ordre du jour avant un rendez-vous avec le psychiatre
♦ Ne pas voir ce rendez-vous comme devant être une confession...

>> Lire l'intégralité des conseils

Pour en savoir plus sur les différents traitements de la schizophrénie

Vous pouvez visionner ces enseignements en ligne de l'université de la Timone destinés aux soignants en santé mentale. Il ne s'agit pas de cours vulgarisés mais ils peuvent tout de même permettre de comprendre certains enjeux : comment se choisit un traitement antipsychotique et, au delà, quelles sont les autres composantes du traitement (compléments alimentaires, psychothérapies, antidépresseurs, style de vie etc).

L'évolution du traitement dans le temps

Un traitement médicamenteux peut et doit généralement évoluer dans le temps.  

Comment annoncer l'évolution du traitement ?

CaptureDr PalazzoloLe docteur Jérôme Palazzolo, psychiatre à Nice, parle de la collaboration qu’il met en place avec le patient lorsqu’il fait évoluer le traitement et la relation thérapeutique de confiance qui s’instaure.
https://www.youtube.com/watch?time_continue=8&v=m2XAhDJej7M

Liens utiles  shizo oui promesses schizo jeuns schizo espoir solidarite rehabilitation shiz ozent lilot