Restez informé de notre actualité >>
captcha 
Collectif Schizophrénies
Nous contactericon mail

Elles permettent de modifier la perception, la compréhension et la gestion des symptômes voire la réduction des médicaments mais jamais leur abandon.


Les thérapies comportementales et cognitives (TCC)

Egalement appelées thérapies cognitivo-comportementales, elles aident à réduire les symptômes, en particulier délirants, et peuvent améliorer la régulation des émotions, la gestion du traitement et de la vie quotidienne.
L’entrainement aux habiletés sociales vise à améliorer la communication avec les proches et les soignants.
Elles se pratiquent sur une base de 10 à 25 séances dont la durée varie selon les troubles de 45 minutes à 3 heures.

La brochure du Psycom détaille ce que sont les TCC, ses objectifs et le déroulement de la thérapie.


Les thérapies familiales

Elles sont utiles pour résoudre des conflits que le système familial ne peut plus gérer. Il s’agit d’un espace de discussion pour tous les membres de la famille afin de réduire les tensions et les difficultés. Les proches deviennent ainsi des partenaires des soins.

La brochure du Psycom offre un bon panorama des différentes thérapies familiales et de leur usage.

Vous pouvez aussi contacter L’Association parisienne de recherche et de travail avec les familles.


Les thérapies psychanalytiques

Que ce soit pour les personnes atteintes de schizophrénie en phase aiguë ou hospitalisées sous antipsychotiques, un rapport tiré d’une expertise collective de l’Inserm de 2004 conclut à l’inefficacité des thérapies psychanalytiques par rapport aux thérapies familiales et aux thérapies comportementales et cognitives.

Liens utiles  shizo oui promesses schizo jeuns schizo espoir solidarite rehabilitation shiz ozent lilot