Restez informé de notre actualité >>
captcha 
Collectif Schizophrénies
Nous contactericon mail

Les témoignages


Carr thme vie sociale

SouciSophie

Mes amis ont compris ma maladie ...

« Depuis un an, un an et demi, ça va mieux. C’est vrai que j’ai un peu vécu l’enfer. J’ai encore quelques troubles, je suis un peu paranoïaque avec mes amis, à penser qu’ils me veulent du mal. Mais pas avec mes parents, c’est fini, je ne pense plus ça.
Le soir, je ne sors pas beaucoup mais le week-end, je prévois quelque chose, soit avec mes grands-parents, soit avec mes amis, on reçoit. Sinon, pendant des années, je ne pouvais plus regarder la télévision. Ma sœur m’a appris ce qu’est le streaming et tous les jours, je regarde un film en streaming.
Mes amis ont compris ma maladie, ils ne me forcent en rien, si j’ai envie de les voir, ils veulent bien. »

trfleAlbert

Je suis  suivi au Service d’Accompagnement à la Vie Sociale (SAVS) ...

« J’ai une chambre non loin du parc Monceau, à Paris, un très beau cadre et je suis autonome. J’ai des relations avec des amis et certains collègues. Je suis un peu fatigué le soir, donc je ne vais pas à toutes les soirées mais j’ai d’excellentes relations. Je suis aussi suivi au Service d’Accompagnement à la Vie Sociale (SAVS) du 17ème arrondissement de Paris une fois par mois, ce qui me permet d’être plus sociable, de faire des activités avec d’autres personnes atteintes de troubles psychiques comme des visites d’expositions et des sorties au cinéma.
A la Bibliothèque Nationale de France, où je travaille, les lecteurs me connaissent beaucoup. C’est comme si je servais des personnes que je connais alors que je ne sais rien de leur vie. Je connais tous les lecteurs de la salle où je travaille, c’est pour moi une très grande joie de les servir, et pas seulement ceux que je connais. »

fleur roseDominique

Cette maladie a fait le vide autour de nous ...

Membre de l'association Promesses, Dominique a été interviewée par le CRR, lors du Congrès Réhab de 2018.
Liens utiles  shizo oui promesses schizo jeuns schizo espoir solidarite rehabilitation shiz ozent lilot