Restez informé de notre actualité >>
captcha 
Collectif Schizophrénies
Nous contactericon mail

Aides et entraides pour les proches

01176 MS

Il existe différentes modalités de soutien spécifiques pour les proches des personnes souffrant de schizophrénie. Elles vont de la formation longue à des dispositifs d'aide ponctuelle,    

Suivre un programme de psychoéducation destiné aux proches 

Programmes de psychoéducation structurés sur le long terme

Le meilleur soutien, à la fois pour soi-même et pour accompagner au mieux son fils, sa fille, ou bien son conjoint, son frère ou sa soeur malade est de suivre le programme de psychoéducation PROFAMILLE destiné aux proches ou bien d'autres programmes structurés de psychoéducation (AVEC, ARSIMED). Il s’agit de véritables formations animées par des professionnels, qui demandent un investissement en temps important sur la durée. Profamille dure ainsi sur deux ans, avec 14 séances de 4 heures et des exercices à faire entre les séances la première année.
Ce type de programmes de psychoéducation montre des résultats significatifs non seulement sur le bien-être des participants mais aussi – et c’est une différence majeure avec d’autres outils qui ne sont pas structurés sur le long terme - sur le pronostic du membre de leur famille souffrant de schizophrénie (réduction de 25 à 50% du taux de rechute). 

Pour en savoir plus sur le programme Profamille, et les autres programmes de psychoéducation longs (contenu, contacts) :  Voir la rubrique Psychoéducation familiale

Suivre un atelier ou programme court de psychoéducation

♦ L’UNAFAM propose des ateliers d’entraide « PROSPECT » élaborés par des familles et animés par des bénévoles de l’Unafam.
Un Atelier Prospect Famille dure 20 heures. Il est animé en une ou plusieurs sessions par groupe de 10 à 12 personnes.
>> voir PROSPECT sur le site de L'UNAFAM

♦ Construit conjointement par l’UPP et l’UNAFAM, le programme « BREF » est un programme d’éducation thérapeutique à destination des proches, particulièrement pendant une hospitalisation, mais pas seulement.
Il est composé de 3 séances d’une heure environ (une par semaine le plus souvent). Chaque famille est reçue individuellement par un binôme soignant n’intervenant pas dans la prise en charge du patient. Lors de la troisième séance, un membre de l’UNAFAM peut rejoindre le binôme soignant. Après une phase de test en 2018, le programme BREF commence à se développer (avec un recueil d’indicateurs permettant d’évaluer son efficacité).
Contact:

Se rapprocher d'une association

Se rapprocher d'une association permet d’avoir des informations, de l’aide et des possibilités d’échanges avec des personnes vivant la même situation, mais aussi de militer auprès des autorités et du grand public pour une meilleure prise en charge médicale et sociale de la maladie.

♦ L'UNAFAM
est la plus grosse et ancienne association de proches des personnes atteintes de troubles psychiques au niveau national. C'est un acteur institutionnel, reconnu d'utilité publique, pour les services qu'il offre aux familles. 

L'UNAFAM propose différents soutiens aux proches :
- un numéro d’écoute national :  Tel : 01 42 63 03 03
- les ateliers d’entraide « PROSPECT » précités.  
- des permanences au niveau départemental, pour un entretien avec un(e) bénévole de l’Unafam
- des rencontres entre familles et des groupes de parole.
- des informations sur les programmes BREF, PROFAMILLE et autres ressources locales pour les proches. 
Vous pouvez prendre rendez-vous en contactant l’Unafam proche de chez vous.
>> voir le site de l'UNAFAM

Au niveau du Collectif Schizophrénies,  les actions visent prioritairement à informer sur la maladie, améliorer la prise en charge et lutter contre la stigmatisation et la discrimination des malades. 
Mais vous pouvez vous rapprocher d'associations membres du Collectif.

SCHIZO OUI est l’association nationale de référence sur les schizophrénies.  
Les lundi, mercredi et vendredi de 14h30 à 18h, un bénévole répond à toute question d’information sur les troubles schizophréniques afin d’aider les personnes à mieux comprendre leurs problèmes.
Tel :  01 45 89 49 44. 
Les questions les plus fréquentes de la part des proches sont l’accès aux soins des patients en crise, le suivi médical, les rapports avec les médecins du patient, les sorties d’hospitalisation, les traitements, les établissements de soin et de réinsertion. Les demandes téléphoniques des patients portent plutôt sur les effets secondaires des médicaments, la durée de la maladie, leur potentiel personnel à se réinsérer.

D'autres associations membres du Collectif ont une dimension régionale : Schizo Espoir en Alsace, Solidarite Réhabilitation à Marseille, L'Ilot à Lausanne, ou un champ d’action particulier comme Schizojeunes qui se consacre à la schizophténie précoce chez le enfants.  

>> voir les associations membres du Collectif Schizophrénies.

Séjour et maison de répit 

Séjour de répit de l'Oeuvre FALRET

L’œuvre FALRET est une association reconnue d’utilité publique, spécialisée dans l’accompagnement de personnes en souffrance psychique. L’association gère 32 structures ou établissements assurant un accompagnement social, professionnel et médico-social (ESAT, GEM, SAVS).

L’œuvre Falret organise chaque année des séjours de soutien aux proches aidants de personnes souffrant de troubles psychiques, appelé REPIT.

Maison de Répit

Diverses structures, appelées "maison de répit" proposent en France un accueil de jour ou temporaire destiné à des personnes en situation de handicap, dans le but de soulager leurs aidants familiaux. La majorité ne sont pas adaptés au handicap psychique. Mais des dispositifs innovants voient actuellement le jour. 
La fondation France Répit vient d'ouvrir une première maison où, pour la 1ère fois en France, les proches aidants sont pris en charge au même titre que les patients et accompagnés par une équipe spécialisée, pour leur permettre de reprendre des forces et de sortir d’un quotidien parfois éprouvant.

Equipe mobile et Maison de répit de la métropole de Lyon
41-43, avenue du 11 novembre 1918
69160 Tassin la Demi-Lune
Tél. 04 69 85 99 87 

Autres adresses
D'autres possibilités - pour les personnes  en situation de handicap psychique et/ou des aidants - peuvent être proposées .
Le nouveau site  SOS Répit permet de faire une recherche par région , type de structure et période. Cependant, à ce jour, malheureusement, les dispositifs adaptés pour la schizophrénie sont en nombre assez réduit.

Autres dispositifs locaux

PARIS

Groupe de parole du Docteur Nuss
Le Dr Philippe Nuss est responsable de l'unité de psychiatrie pour pathologies mentales débutantes à l'hôpital Saint Antoine.
Il propose un groupe de parole plusieurs fois par an à destination des parents et proches.
Les groupes ont lieu à l’hôpital Saint Antoine , Bâtiment UPR , secteur rouge, porte 30, 1er étage.
Renseignements :
Secrétariat Pavillon Dupré - Service de Psychiatrie
Tel : 01 49 28 26 55

RENNES

CREFAP - Centre Ressource Familles & Troubles Psychiques
Le CREFAP adresse aux familles ayant un proche souffrant d’un trouble psychotique ou d’une maladie schizophrénique, que ces troubles soient débutants ou constitués.  
Il propose le programme Profamille et également d'autres outils d'accompagnement, notamment individuels, des familles.  
Centre Ressources Familles & Troubles Psychiques
12 rue Franz Heller Bât. F
35700 Rennes
Tel : 02 99 87 55 78

Autres ressources  

"Savoirs expérientiels - Accompagner la personne vivant avec la schizophrénie" (Québec) : un guide pour rendre accessible le savoir expérientiel de personnes vivant avec la schizophrénie. 
Réalisé par l'Institut universitaire de première ligne en santé et services sociaux (Canada), il présente des recommandations d’interventions, issues de travaux de dissémination, d’échange et de coproduction de connaissances ayant impliqué des personnes usagères atteintes de schizophrénie, des intervenants en santé mentale et des chercheurs. 
>> Accompagner la personne vivant avec la schizophrénie
Liens utiles  shizo oui  schizo jeuns schizo espoir solidarite rehabilitation JDS lilot