Restez informé de notre actualité >>
captcha 
Collectif Schizophrénies
Nous contactericon mail

Schizophrénie et génétique

La schizophrénie est-elle une maladie génétique ? 

dna 3539309 1920

Les maladies psychiques sont hautement génétiques même si la génétique n'explique pas tout 


Pour la schizophrénie
- dans une minorité de cas, une mutation génétique rare engendre un très forte risque de développer les troubles ; 
- dans la majorité des cas, il semble que plus de 1000 gènes peuvent être en cause  et que c'est la combinaison de plusieurs facteurs génétiques en même temps, le produit de différents variants qui, mis ensemble, augmente le risque. Il est probable, et c'est la conviction de nomberux chercheurs,  que l'étiquette schizophrénie recouvre plusieurs sous-maladies distinctes. 

Si je suis malade, quel est le risque pour mes frères et soeurs, mes enfants etc ?

 
Attention, génétique ne signifie pas héréditaire.  
Il y a des cas, où on peut dire qu'une anomalie génétique est présente uniquement chez le patient, et qu'elle n’est pas présente chez ses parents. Ici, le risque de schizophrénie n'est pas augmenté pour ses frères et sœurs ou leurs enfants.
Dans la majorité des cas, où l’on ne connaît pas (encore) l'anomalie génétique, on se base alors sur des études d'épidémiologie :
- Si vous êtes atteint, vos frères et sœurs ont un risque de 10% de développer une schizophrénie ;
- Si vous avez un jumeau monozygote, c’est 50% ; 
- Si vous avez un enfant, c'est 10%.
Ce sont des moyennes, qui ne veulent pas dire grand-chose pour un individu en particulier.

>> Pour en savoir plus : lire l'interview de Boris Chaumette
Liens utiles  shizo oui  schizo jeuns schizo espoir solidarite rehabilitation JDS lilot